Rencontre avec le pasteur Jean-Raymond Stauffacher.

Publié le par cdd-coexister-marseille-provence

Le groupe « Coexister-Chemins de dialogue » est un rassemblement de jeunes chrétiens, juifs et musulmans de Marseille, d’Aix-en-Provence et de Toulon. Parrainé par l’association interreligieuse Coexister, basée à Paris, et par l’association Chemins de dialogue, attachée à l’Institut catholique de la méditerranée de Marseille, ce groupe naissant de 7 membres (Magali, Rémi, Alice, julien, Cyrille, Aisha et Ali) souhaite développer le dialogue interreligieux au sein de Marseille et de sa région. Conscients de la richesse culturelle  de la ville, qui abrite une multitude de communautés (catholique, protestantes, arménienne, orthodoxe, juive, musulmane, bouddhiste…) ces jeunes mènent un combat pour la découverte et l’amour des autres, dans un espace où les groupes se croisent  mais se connaissent mal et se rencontrent peu.

Les projets de ces jeunes tournent autour de trois axes : celui de la découverte, avec la visite des lieux de culte de chacun ; celui de l’action, avec  des actions solidaires communes ; celui du témoignage, auprès des collégiens et des lycéens. C’est dans le cadre du premier axe, celui de la découverte, que les jeunes se sont retrouvés au temple évangélique de la rue Friedland, lundi 9 mai.

Accueillis avec beaucoup de gentillesse par le pasteur, Jean-Raymond Stauffacher et son assistante, Nelly Vos, les jeunes ont assisté à une présentation sur power point de l’histoire du protestantisme et des protestants marseillais . Un verre de soda à la main, les jeunes ont ensuite pu poser leurs questions. « Pourquoi la décoration est-elle aussi sobre ? »demande Aisha ; « Quelle est la différence entre pentecôtisme et  néo-pentecôtisme ? »lance Magali. Puis aux questions succède l’écoute de chants protestants, des cantiques de Clément Marot au  gospel. Nelly distribue alors à chacun un recueil de cantiques, utilisés le dimanche par les fidèles. Julien et Alice se mettent à comparer les psaumes à ceux chantés à la synagogue. Puis  l’idée de convier tous les jeunes à un culte, en tant que spectateur pour les uns et en tant qu’acteur pour les autres, émerge de la discussion.

Au terme de deux heures d’intenses échanges, la soirée se termine dans un bar de la place Castellane. Histoire de rapprocher ces jeunes qui se connaissent encore mal, en attendant de rapprocher les peuples….

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Farid 02/06/2011 13:05


Shalom, salam, salut,

Félicitations à vous pour la création de cette association qui je pense sera très profitable pour ouvrir les esprits aux différentes religions qui nous entourent.
Tout le monde le sait très bien, ce n'est plus un secret mais le racisme et le manque de tolérance naissent de la peur de l'inconnu.
Comprendre les textes sacrées ainsi que les pratiques de chacun contribueront certainement à réduire ce phénomène.
Nous vivons malheureusement dans un monde qui vit de plus en plus de clichés et par vos initiatives concrètes sur le terrain elles permettront aux membres de l'association d'avoir un esprit plus
aiguisé sur certaines questions cultuelles.
Les politiques nationalistes et chauvinistes nourrissent leur fond de commerce des différences de nos religions alors qu'il y a beaucoup plus de choses qui nous rassemblent.
Imprégnons nos coeurs de tolérance, d'amour de l'autre, de compréhension car je pense que c'est la voie pour tenter d'avoir ne serait ce qu'un atome de sagesse.

Farid.


cdd-coexister-marseille-provence 03/07/2011 20:19



Merci Farid pour ton soutien! Nous en avons bien besoin pour grandir et développer nos projets!